samedi 28 avril 2012

Eric Sprott : "Les investisseurs doivent se préparer à de violents chocs mondiaux"

2 commentaires:
Hier, le milliardaire Eric Sprott s'est exprimé sur King World News à propos de l'évolution de la crise mondiale. Il constate que les Européens ont maintenant perdu confiance dans le système bancaire et les gouvernements. Sprott, qui est président de Sprott Asset Management, a également averti que l'économie mondiale prend une nouvelle tournure et que les investisseurs doivent être préparés. 


Voici l'analyse de Sprott de cette situation: 
"La chaîne de Ponzi du monde financier se poursuit. Mois après mois, de nouvelles techniques tentent d'empêcher les dominos de tomber. Nous constatons que les gens font une chose logique : ils retirent l'argent du système bancaire. "

La BCE se débat pour éviter les faillites bancaires
Le meilleur exemple, récemment, c'est l'Espagne, où 65 milliards de dollars ont été retiré des banques au cours du mois dernier

C'est pourquoi nous avons dû avoir un LTRO (prêt à long terme de la BCE), qui a fourni des milliards aux banques européennes car les gens vident leurs comptes bancaires

Les banques ne peuvent pas financer les retraits de dépôts et doivent donc emprunter auprès de la BCE.

Les citoyens européens ont perdu confiance envers le système bancaire et les gouvernements... 
"Rien ne s'est amélioré. Les indices de confiance et le PMI (indicateur de l'activité dans le secteur manufacturier) en Europe sont faibles. Je ne pense pas que cela pourra être résolu en continuant à imprimer de l'argent. Il n'y a aucun doute dans mon esprit que la plupart des pays ne peuvent pas rembourser leurs dettes."

mercredi 25 avril 2012

16 secrets pour survivre à l'hyperinflation

55 commentaires:

A la suite de nombreux mails de votre part (et je vous en remercie !), certains m'ont demandé de l'aide sur les façons de survivre au quotidien à la fameuse atomisation des comptes bancaires qui guette à l'horizon : l'hyperinflation.

J'ai alors pris la décision de créer un document de 29 pages téléchargeable gratuitement en ligne spécialement dédié aux lecteurs de Gold-up.

En effet, certains(es) m'ont questionné sur plusieurs points: 
- Pourquoi la rupture de notre système monétaire est certaine à 100% ?
- Comment gérer ses stocks de métaux précieux pour survivre au quotidien ?
- Comment expliquer à nos proches le danger d'une monnaie-papier ?

Et tant d'autres point que j'ai développé 
dans ce document qu'il vous faut absolument connaître !... 


Le rapport ci-dessous est un triple outil simple, efficace et facile à lire :
1- Pour mieux comprendre les dangers réels et imminents de notre système économique
2- Pour avoir les réflexes qui feront toute la différence
2- Pour mieux communiquer cette situation à votre famille, amis et contacts

Faîtes-en bon usage et vos commentaires sont les bienvenus !

Téléchargez dès maintenant ce guide gratuit et faîtes-en profiter 
un maximum de vos contacts !




* champ obligatoire.



(Vos coordonnées sont en sécurité, et je déteste les spams autant que vous)

mardi 24 avril 2012

Pourquoi l'Espagne est le Lehman Brothers européen ?

1 commentaire:
L'Espagne a beaucoup de choses en commun avec la Grèce en terme de démographie et la toxicité de son système bancaire. Graham Summers, Stratégiste des Marchés en Chef chez Phénix Capital Research, nous donne son point de vue : "L'Espagne est comme la Grèce, mais en pire et en plus gros...". Vous pouvez retrouver son analyse sur un article de Market Oracle du 22 avril dernier.




L'Espagne est en réalité une entité fiscale bien pire que la Grèce : 
- 4 personnes en âge de travailler (15-64 ans) cotisent pour 1 retraité (65 ans ou plus). 

- D'ici 2025, ce ratio tombera à 3 cotisants pour 1 retraité et 2 cotisants en 2040... 

Voilà des données démographiques qui vont faire plaisir 
aux investisseurs en CDS sur la dette souveraine espagnole ! 


Jagadeesh Gohkale de Cato Institute affirme que l'Espagne aurait besoin de mettre de côté 250% de son PIB sur un compte bancaire afin d'honorer les dettes non provisionnées sans augmenter les impôts ou couper dans les dépenses publiques. 

Examinons les faits suivants au sujet de la faillite du système bancaire espagnol :
- Total des prêts bancaires = 170% du PIB 

- Taux d'intérêts des prêts en souffrance = 8% (un record depuis 18 ans) 

- Emprunts auprès de la BCE = 316,3 milliards d'euros (contre 169,2 milliards en Février). 
 
Cependant, même ces chiffres ne reflètent pas la réalité de la situation espagnole. 

La bulle immobilière est pire que celle des Etats-Unis en termes relatifs, l'économie de l'Espagne et le tissu économique sont maintenant littéralement saturés par la dette

Considérez ce qui suit : 
- L'encours des dettes des institutions non-financières atteignent 196% du PIB de l'Espagne (ce qui est pire que celui de la Grèce, du Portugal, ou même du Japon) 
 - La dette des ménages espagnols est égal à 90% du PIB: beaucoup plus élevé que la moyenne européenne (70%). Ce chiffre est proche de celui des américains. 

En d'autres termes, l'Espagne est une Grèce en puissance, mais en plus gros et en pire. 

Remarquez sur le graphique comment les banques espagnoles refusent d'avouer leur faillite en plombant leurs bilans par l'explosion des emprunts à la BCE (courbe grise) pour compenser la fuite massive des capitaux (courbe bleue) !

C'est comme si un surendetté vidait son compte bancaire et qu'il remplissait ses livrets d'épargne avec du crédit conso !



 D'après Graham Summers, 
"Si l'Espagne choisit de mettre sur la table un défaut ou une restructuration désordonnée de la dette, nous assisterons à :
1) Une crise systémique qui ferait passer la faillite de Lehman Brothers comme une blague
2) La rupture de l'UE
3) Un "bear market" (marché baissier) des obligations que nous n'avons pas vu depuis 30 ans"

jeudi 19 avril 2012

Nigel Farage : "Des effondrements bancaires graves vont avoir lieu"

13 commentaires:
Avec l'escalade des craintes concernant la stabilité de la zone euro, King World News a interviewé l'ancien courtier de la London Bullion Market Association et l'actuel député européen Nigel Farage, afin d'obtenir son point de vue sur la situation. Farage a fait quelques commentaires très intéressants concernant des italiens déplaçant de grandes quantités d'or vers la Suisse.

Lorsque King World News a posé ses questions sur le chaos en Europe, Nigel Farage a déclaré : 
"D'après des personnalités officielles en Europe et la nouvelle branche du FMI de la succursale de Washington, nous avons eu l'unanimité sur le fait qu'il n'y avait pas de perspective, et qu'à tout moment, l'euro était sous la menace. "

Nigel Farage continue avec ceci :

"Une déclaration choquante du FMI dit que:

"Il y a un réel problème, et il peut y avoir une rupture de la zone euro. Cela pourrait arriver plus vite que vous ne le pensez." Je vois cela comme une sorte de fissure dans le barrage. Ils ont toujours utilisé l'argument que l'euro devait continuer à exister, et un individu du FMI vient complètement démolir cette croyance.


La rupture pourrait être désordonnée parce qu'il n'y a pas de plans d'urgence. 

C'est ce qui me rend tellement en colère. 

J'ai pourtant suggéré à M. Barroso, et à M.Van Rumpuy que nous devions mettre en place un plan B.

Nous devons effectivement nous préparer au cas où cela irait dans l'autre sens.

Le fait est que le fonctionnaire du FMI estime qu'il n'y a aucun plan d'urgence que ce soit....

"Par conséquent, ce qui est probable, c'est qu'à un certain point, les marchés submergeront et engloutiront tout et à court terme, ce qui conduira au chaos : l'ensemble des banques centrales internationales, les fonds du système bancaire.

Nous commençons à entrevoir le plus grand schéma de Ponzi que nous n'ayons jamais vu sur terre !"


Il est certain que des effondrements bancaires graves auront lieu et l'impact sur certains États souverains sera grave. Je crains que nous sommes arrivés au point où nous ne pouvons pas vraiment arrêter ce processus maintenant. Nous commençons à atteindre un stade où beaucoup de fausse monnaie a été créé, le problème devient plus grand que la possibilité pour les gens de le résoudre. 

Nous sommes très proches de ce point.

Lorsque je parle des menaces et du risque que cette chose pourrait se retrouver dans une sorte de rébellion, une sorte de cataclysme social terrible, ils (les autres politiciens européens) sont aujourd'hui très inquiets. 

Ils vous en parleront en privé, mais en public, personne n'ose prononcer un mot.

Je pense que la détérioration, des deux ou trois dernières semaines dans la zone euro, est très grave : observez les spreads obligataires en Italie et en Espagne. C'est le fait que le chômage des jeunes est maintenant à plus de 50% dans certains de ces pays méditerranéens.

Farage a également ajouté ceci sur les mouvements d'or des italiens: 
"Le mois dernier, il a été intéressant d'observer des mouvements massifs en lingots, des banques italiennes vers des banques suisses. Donc, les gens qui ont acheté l'or dans un but de protection sont ceux qui ont gardé l'or dans les coffres des banques italiennes. Maintenant leur confiance dans les banques italiennes est si mauvaise qu'ils ont déplacé physiquement les lingots vers la Suisse. Je suis encore convaincu qu'il faut acheter de l'or pendant qu'il baisse."

mercredi 18 avril 2012

(Vidéo) Piero San Giorgio & Alain Soral : Comprendre l'empire et y survivre

3 commentaires:
Le 24 mars 2012, Piero San Giorgio et Alain Soral ont mis à disposition leurs connaissances pratiques sur ce large sujet. Une conférence interactive riche en informations et en solutions concrètes qui répondront à un très grand nombre de vos questions à propos des enjeux de la crise financière et des conséquences sur votre avenir.





La Connaissance est la clé de toute réussite à une épreuve :
Procurez-vous d'urgence ces 2 best-sellers qui vous permettront de lever le voile sur la réalité du monde qui vous entoure et d'augmenter considérablement vos chances de survie au choc des civilisations.





Cliquez sur les livres

mardi 17 avril 2012

DANGER : Reportage "La mort est dans le pré" ce soir sur France 2

2 commentaires:
A diffuser le plus largement possible, réservez votre soirée dans votre salon, des personnes autour de vous sont peut-être en danger de mort !

Le prochain président devra réformer la protection sociale ou faire faillite

2 commentaires:
Je pense que vous avez remarqué que nous sommes en pleine campagne présidentielle. La manipulation de l'opinion à grands coups de sondages et de propagande médiatique semble donner un certain Mr Hollande le grand vainqueur... ce sera également le grand annonceur de coupes à grands coups de haches dans le budget de la protection sociale... à moins d'avoir à assumer la faillite des comptes publics...

Depuis le début de ce blog, je suis convaincu que nous nous dirigeons vers une révolte sociale sans précédents dans l'Histoire lié à tout ce cirque sur la crise des dettes souveraines... à part peut-être depuis la Révolution Française (la dernière grande crise monétaire française). 

Le beau modèle social à la française vit ses derniers instants... C'est un véritable exploit que cette anomalie économique ait pu vivre plus de 60 ans !

(Vidéo) Olivier Delamarche : "Le CAC 40 va aller beaucoup beaucoup beaucoup plus bas"

Aucun commentaire:
Une vidéo de BFM Business avec un Olivier Delamarche très très très en forme... Pour les petits actionnaires du CAC 40, il est grand temps de sortir vos billes avant que la main anonyme des marchés vous les prenne pour jouer avec...

lundi 16 avril 2012

Arrestation massive imminente de globalistes, de banquiers et d'élites politiques

4 commentaires:
Voici une info à prendre avec des pincettes mais elle mérite d'être suivie (voici le lien vers le texte original) :

"Dans une récente interview avec le très controversé David Wilcock surnommé "Drake", il a déclaré qu'un plan global pour arrêter tous les mondialistes corrompus, des banquiers et des représentants de l'élite politique pouvait se dérouler en 72 heures avec la fermeture des frontières des États-Unis et des communications par satellite afin de prévenir les transferts d'argent entre les pays.

Drake a ajouté qu'un plan de transition est déjà prêt pour convertir le dollar des États-Unis en une monnaie qui n'est pas basée sur la monnaie fiduciaire. En outre, nous pourrions nous attendre à voir la suppression de nombreuses technologies qui plongerait notre vie moderne dans l'âge de pierre.

Drake a mentionné que d'autres pays et non-alignés sont déjà sortis du contrôle financier du G5 et du G20 dans un nouveau système financier qui a été mis en œuvre début avril.

L'initié a également déclaré que JP Morgan, Bank of America et Citibank sont sur le point de s'effondrer en ajoutant que l'euro est prévu à l'effondrement, puis, suivrait le dollar. Pour financer ce changement de monnaie, Drake a déclaré que les fonds sont détenus par des entités anciennes patriotiques qui ont assez d'argent et d'actifs pour payer jusqu'à 4 fois la dette américaine en ajoutant: "Ce ne sont pas des comptes de garantie, c'est de la comptabilité privée". Le résultat final sera la fin de la fiscalité, la libération de la technologie supprimée et la prospérité pour tous.

La continuité des biens et des services devrait rester intacte, et s'il peut y avoir quelques arrêts de certains services, ils devraient se produire pour des longues périodes de temps.

Selon cet initié, "les camps de la FEMA ne seront pas utilisés pour la population générale, mais pour les politiciens corrompus, les banksters et l'élite mondiale".

Drake a déclaré que "il va y avoir un arrêt de 72 heures. personne ne sera capable de voler ou d'utiliser certaines technologies comme les satellites pour prévenir les "voleurs" de quitter les Etats-Unis en chapardant de l'argent par voie électronique. "Bien que la fermeture des satellites peut affecter les téléphones cellulaire, la connectivité Internet et même éventuellement l'utilisation de l'automobile, ce sera comme une mesure préventive afin de s'assurer que les élites ne sont pas entrain de piller l'argent sur des comptes offshore.



À ce moment, il n'y a pas de date précise du moment où cet événement se produira...

Les ramifications de cet événement mènerait d'autres pays à suivre cet exemple dans une révolution mondiale."
 Affaire à suivre...

BCE : Terrorisme ou abus de confiance ?

Aucun commentaire:
Vous avez confiance en l'Euro ? Vous reprendrez bien encore quelques milliards ?
Après avoir déversé 1000 milliards de fausse monnaie européenne depuis décembre 2011, la BCE sera forcée de déclencher un nouveau tsunami de LTRO (refinancement à long terme) dès que les taux obligataires espagnols atteindront les 7,5%... A croire que l'ignorante populace commence à perdre confiance en ces morceaux de papiers de couleurs décorés de portes et de ponts qui permettent (encore) de les échanger contre le pain quotidien... 


Il semblerait que la confiance en la monnaie disparaisse à un rythme plus élevé que celui de l'imprimante de la Goldman-Sachs-BCE... 

Cette fabuleuse et magique monnaie fiduciaire (de singe) est donc basée sur...


...une valeur virtuelle : la confiance !


Lisez attentivement cette définition très instructive dans le premier paragraphe sur wikipédia :
"La valeur repose sur la confiance du public en sa valeur" et surtout, "Le prix du papier ou de l'encre inclus dans un billet de 10 euros est très inférieur à 10 euros". Dans un billet de banque (a fortiori dans une monnaie électronique) la valeur matière est nettement plus faible que la valeur nominale (faciale) attribuée au billet."

Voici ma question aux éditeurs de wikipédia (vous pouvez répondre dans les commentaires) :


Quelle est la valeur matière d'une 
impulsion électronique à 500 milliards d'euros ?


Ce Mr Draghi, de langue maternelle italienne connait parfaitement le terme "fiducia" (confiance). Il a certainement suivi de longues études financières et connait comme sa poche le principe destructeur consistant à imprimer des milliers de milliards sur un délai court menant à une forte inflation.

Comment se fait-il que la création de 1000 milliards d'euros en moins de 3 mois ne lui pose aucun problème ?
Si la monnaie fiduciaire repose sur la confiance, pourquoi chercher à détruire délibérément cette confiance ?

Comment devrions-nous percevoir cette personne : une élite de la haute finance ou un terroriste financier en pleine mission suicide ?



L'effondrement de l'Europe dans 2 semaines ?
Georges Soros estime que l'Europe ne dispose que de 2 semaines pour être sauvée de l'effondrement (lire l'article complet sur MarketWatch).

Cette vision semble corroborer avec le niveau des rendements obligataires espagnols et italiens.


Les professionnels du trading 
estiment qu'à 6% d'intérêt sur un bon du trésor à 10 ans, 
ce taux est considéré insoutenable pour son gouvernement.
Notez que ces 2 puissances économiques européennes majeures 
sont respectivement à 6,17% et 5,79%


Rappelons au passage que le système bancaire espagnol représente 3670 milliards d'euros d'actifs cumulés alors que le PIB de l'Espagne n'est que de 1000 milliards d'euros... (à croire qu'une banque peut créer 3,6 fois plus de richesse qu'un être humain).  
En résumé, il faut donc 3,6 pays comme l'Espagne pour sauver son système bancaire... à moins que les travailleurs espagnols ne se rendent compte de cette supercherie et jettent les banksters dans l'arène d'une Méga Corrida...

vendredi 13 avril 2012

(Vidéo) Webster Tarpley : Comment punir les excès de Wall Street et faire baisser le pétrole de moitié ?

1 commentaire:
Webster Griffin Tarpley est un journaliste américain. Il s'est spécialisé dans l'étude des opérations commandos ou terroristes utilisant de fausses revendications pour provoquer un engrenage conflictuel.

Tarpley affirme que l'élection de Barack Obama répondait à une anticipation de la montée d'un mouvement insurrectionnel aux États-Unis. Afin de la tuer dans l'œuf, certains cercles politiques américains auraient mis en scène une pseudo révolution politique intérieure dans laquelle Obama pouvait incarner ces aspirations populaires à plus d'égalité sociale, en façade seulement.(source : wikipédia)

Le 6 avril 2012, au micro de la radio Republican Broadcasting Network, Webster Tarpley propose des solutions radicales pour stopper la toxicomanie spéculative chronique des traders de Wall Street qui influe directement sur le prix des carburants.

A vous de juger... et de transmettre cette page à vos contacts...

jeudi 12 avril 2012

Pourquoi la (France) zone Euro entre dans "une phase encore plus meurtrière" ?

Aucun commentaire:
Pendant que les français assistent aux discours des prostitués électoraux, le Titanic-Europe continue sa course folle vers les profondeurs de la crise de solvabilité des Etats-providence. Dans la première quinzaine de mai 2012, la France devrait être attaquée par les marchés financiers pendant que plusieurs décennies de surévaluation immobilière, devenue tellement grotesque, s'effondre. Une situation intenable pour un gouvernement qui devra annoncer des plans d'austérité à la sauce grecque afin "d'assurer" sa survie tout en assistant à des faillites en cascade dans le domaine de la construction et le financement.



Attention, chute de (grosses) pierres
Le rêve d'argent facile par des opérations d'achats-revente d'immobilier va se transformer en cauchemar. Les banques ne financent plus les ménages et les entreprises. La crise des "subprime" française se profile à l'horizon et je ne pensais pas que les événements se dérouleraient aussi rapidement ! Jugez plutôt :


Ce matin, un de mes partenaires, spécialiste du courtage en crédit immobilier estime que "le crédit immobilier semble s'effondrer comme jamais auparavant avec une tendance négative que rien ne semble endiguer".


Georges Soros : "L'Europe entre dans une phase meurtrière"

Connu comme l'homme qui a brisé la Banque d'Angleterre en pariant que le Royaume-Uni serait contraint de dévaluer la livre au cours de la crise de 1992, il déclare à présent que les tensions sont  «loin de s'apaiser, la crise de l'euro a pris récemment une direction encore pire» et que l'Europe entre dans une phase encore plus meurtrière.

Il a également averti que si les pays d'Amérique latine avaient perdu une décennie après leur crise économique en 1982, l'Union européenne ne pourrait pas survivre à une telle situation de malaise économique.

"Le piège de la dette déflationniste menace de détruire une union politique encore incomplète", a-t-il évoqué dans un article publié dans le Financial Times.

samedi 7 avril 2012

Subprime espagnol : 20% des prêts immobiliers sont en difficulté de paiement

Aucun commentaire:
Depuis que la crise a démarré en 2008, les comptes espagnols du secteur financier ont été gravement endommagé par le paiement tardif des sociétés immobilières, qui est passé de 1,98% au premier trimestre 2011 à 20,9% en fin d'année. Mike "Mish" Shedlock est gestionnaire de fortune au sein de SitkaPacific Capital Management. Il contribue également en tant que professeur à un site communautaire dédié à l'éducation économique et financière. Dans un article de son blog, il nous donne son point de vue sur la réelle situation économique de la péninsule ibérique. Une vision très éloignée des médias grand public.

Selon des données récentes publiées par la Banque d'Espagne, 298 milliards d'euros de prêts ont été accordé aux institutions financières espagnoles durant l'année 2011, dont 62 milliards étaient en souffrance par des sociétés immobilières. 

Un chiffre qui a augmenté de 4,7 milliards en un seul trimestre. En fait, entre Juillet et Septembre 2011, les sociétés immobilières en difficulté de paiement s'élevaient à 18,97%.

Quant à l'évolution inter-annuelle, les arriérés de paiement sur les prêts immobiliers ont augmenté de 7 points de base : soit 13,98% enregistrés au dernier trimestre 2010, contre 20,9% un an plus tard.

Fin 2011, les données de la Banque d'Espagne reflétaient également une forte croissance de la délinquance des entreprises de construction, avec 17,65% des créances douteuses, bien au-dessus des 12.12% répertoriées en décembre 2010.

L'activité de construction est passée du statut de principal moteur de l'économie espagnole à son plus grand désastre économique en seulement 4 ans !

Les retards de paiement de l'ensemble des crédits distribués par les banques, les caisses d'épargne, les coopératives et les établissements de crédits sont de 7,61% à la fin 2011, un record depuis ces 17 dernières années !

De ce montant, les prêts douteux liés à la construction ont atteint 80 milliards d'euros, ce qui représente 58,7% des défauts de paiement du secteur financier espagnol.

La plupart de médias traditionnels est terriblement en retard dans la présentation de ce genre de nouvelles, même si elle est généralement disponible avec un peu moins de décalage dans la presse espagnole.

Le départ de la Grèce, l'Espagne et le Portugal de la zone Euro semble être un processus en cours aujourd'hui

La partie est loin d'être terminée car ces pays, et peut-être même l'Italie seront appelés à quitter l'Europe...

"Mathématiquement cela doit se faire, et cela se fera. Les retards et les renflouements ne font qu'augmenter les coûts..."

Vous avez aimé la crise des "subprime" américains ? Vous allez adorer les subprime espagnols, portugais, italiens et français... regardez cette vidéo pour vous en convaincre avec la bénédiction de Goldman Sachs qui veille au grain :


MomPontet Les banques Rapaces [Pol] 13h15 310312... par peanutsie

jeudi 5 avril 2012

ALERTE INFO : Les banques centrales sont à court de munitions

1 commentaire:
Nous sommes à quelques jours des présidentielles et un grand krach des marchés pourraient subvenir d'ici quelques semaines après le vote (avec quantitative easing mondial dans le viseur de la FED). Quand Bernanke sonnera la charge, le temps sera venu pour vous de compter vos pièces d'or et d'argent pour mener la contre-offensive dans la bataille hyper-inflationniste...Les premiers signes de fléchissements ont été ressenti sur les marchés ces derniers jours...

Cet article publié par Pierre Leconte (consultant financier et gérant de fortune) sur le Forum Monétaire de Genève pour la Paix et le Développement, dont il est président, doit être considéré comme un signal d'alerte :

"La Federal Reserve ne peut pas faire d’opération Twist 2 puisqu’elle n’a plus dans ses livres suffisamment d’obligations à court terme à vendre en contrepartie de ses achats d’obligations à long terme (sur le marché ou directement auprès du Trésor US). 

Quant à un Quantitative Easing 3, elle le garde en réserve pour le cas ou il y aurait un krach boursier et pouvoir ainsi le contrer.

La BCE ne peut pas faire de LTRO 3 parce que les grandes banques privées n’ont plus de nouveaux collatéraux à lui apporter en garantie de leurs emprunts. Les banques centrales étant donc à court de munitions pour manipuler à l’infini les prix des actifs, nous allons enfin avoir la période d’inévitable ajustement qu’elles ont réussit à empêcher depuis le début de 2012 au moins.

C’est à dire que les actifs artificiellement surévalués, dans le contexte récessionniste et déflationniste global actuel, devraient fortement corriger à la baisse (euros et autres monnaies contre le dollar US, actions partout dans le monde, métaux précieux et matières premières exprimés en USD, obligations d’Etat européennes, etc.) au bénéfice du dollar US (l’euro/dollar US cette fois ci devrait enfin pouvoir chuter progressivement vers 1,15 - 1,20) et accessoirement des obligations d’Etat US (qui montent mécaniquement quand les actions chutent) comme de l’or exprimé en euros (puisque l’or ne monte que quand la monnaie dans laquelle on l’exprime baisse). 

La plupart des investisseurs ne réalisent pas combien le cycle de Kondratieff (image ci-dessous) est baissier pour la plupart des marchés qui devraient donc revenir à des valeurs plus proches de la réalité surtout si la liquidité que les banques centrales leur apportaient cesse de les soutenir, cas dans lequel il se produit une liquidation générale avant que les meilleurs actifs (comme les métaux précieux) se reprennent ultérieurement quand leurs prix redeviennent (très) bon marché.

Mais d’ici là les dégâts peuvent être importants.
Ludwig von Mises, anticipant la chute du modèle kéynésien qui semble avoir commencé, écrivait:   
“Il n’y a aucun moyen de soutenir un boom économique résultant de l’expansion à crédit“. 
 Les prochaines semaines devraient démontrer qu’il avait raison"



Si vous souhaitez obtenir de précieux conseils du même auteur de cet article et connaître précisément pourquoi nous sommes actuellement en période pré-hyperinflationniste, je vous recommande très chaudement la lecture du livre EXCEPTIONNEL et IMPLACABLE "De la crise financière vers l'hyper-inflation" qui est une illustration parfaite du blog Gold-up !






Soyez prêt et gardez le cap comme le Gold et le Silver (ci-dessous) qui seront votre monnaie de survie à la monnaie-papier ! Ne regardez plus les cours, regardez ce que vos pièces d'or et d'argent achètent... pendant que les gogos qui se moquaient de votre investissement dans les reliques barbares font faillite ...

(Vidéo) John Law et la bulle du Mississippi

Aucun commentaire:
Une vidéo amusante et incroyablement parallèle à la situation actuelle. Vous pouvez remplacer John Law par Mario Draghi ou Ben Bernanke et la Compagnie du Mississippi par Wall Street ou sa succursale parisienne : le résultat est exactement le même que dans cette présentation pédagogique.

Comprenez-vous enfin pourquoi la Révolution Française a eu lieu ?...

Comprenez-vous pourquoi le pillage des richesses est la suite de l'histoire de la finance du 21ème siècle ?

L'Histoire se répète... et l'Humanité a la mémoire aussi courte que les investisseurs à court terme...





Que pensez-vous de cette vidéo ?


Quels parallèles à la situation actuelle pouvons-nous noter ?

Utilisez les commentaires...

Les matadors de Wall Street s'apprêtent à achever l'Espagne

Aucun commentaire:
Un parfait copié-collé de la destruction économique grecque est entrain de se dérouler chez notre voisin de l'autre côté de la frontière trans-pyrénéenne... en version Grande Corrida. Les matadors de Wall Street s'apprêtent à planter leur épée dans la nuque du taureau espagnol déjà affaibli par son hémorragie financière.

Le Premier Ministre espagnol et ancien employé de Lehman Brothers, Mariano Rajoy affirme sur Bloomberg que :
"L'Espagne est confrontée à une situation économique extrêmement difficile, je le répète, de difficulté extrême, et tous ceux qui ne comprennent pas cette situation se trompent... l'alternative est infiniment pire."
Et l'ancien employé de Lehman Brothers ajoute :
"Les coûts d'emprunt espagnols sont en hausse... le gouvernement ne serait pas en conformité avec l'objectif de déficit que l'administration précédente avait fixé avec l'Union européenne ... la dette publique, selon les prévisions atteindra 79,8% du PIB, le plus élevé depuis plus de trois décennies."

L'Espagne doit dépenser cette année environ 29 milliards de dollars en paiement des intérêts sur ses bons du Trésor, soit environ 30% de plus qu'il y a un an, tout en imposant des coupes budgétaires sauvages sur son propre peuple.

Dans le même temps, Rajoy a ensuite augmenté la pression sur la hausse du déficit budgétaire du pays en annonçant «l'amnistie» pour les fraudeurs fiscaux.
Ce qui a pour effet d'inciter la fuite massive des "riches" vers l'étranger et donc, une baisse des recettes fiscales.

Ces deux éléments combinés (hausse des intérêts + baisse des recettes fiscales) garantissent à l'Espagne de suivre un chemin identique à la débâcle financière grecque.

Remarquez dans cet article de DailyBourse que Goldman Sachs jette le taureau dans l’arène et donne le signal d'attaque aux traders assoiffés de cash et drogués aux CDS:

"L'idée que l'Espagne aurait mis en place un plan traitant du caractère structurel de son déficit public nous laisse sceptiques. Enfonçant le clou, les économistes de la banque d'affaires américaine ne croient pas que Madrid parviendra à ramener son taux de déficit public à 5,3% du PIB cette année ni à 3% en 2013, comme il s'y est engagé. Goldman Sachs table sur 6,7% et 5,9% respectivement."

A présent, les parieurs sur la faillite espagnole s'en donnent à cœur-joie car ils ont appris avec la Grèce que leurs contrats d'assurance contre le risque d'impayé (CDS) fonctionnent. Ils peuvent donc jouer au casino sans restrictions sur la dette espagnole avec la bénédiction de Papa Bernanke de la FED chargé de leur fournir des montagnes de jetons en plastique !

La vieille Europe est donc devenue l'Eldorado des psychopathes de Wall Street...


Autre fait intéressant, "les investisseurs viennent de se rendre compte que les problèmes de la zone Euro sont toujours là". A croire que tous les problèmes ont été résolu fin Mars avec le grand coup de baguette magique sur la dette grecque...

Les gogos-investisseurs
commencent-ils à réfléchir par eux-mêmes en lisant le contenu de Gold-up




Ce qui est intéressant dans cet article du Figaro est la prévision suivante :
"le printemps et l’été seront agités sur les marchés.
Traduction de cette prévision pour les investisseurs-lecteurs du Figaro qui viennent de se réveiller de leur coma :
"Fuyez les marchés pendant qu'il en est encore temps si vous ne voulez pas vous retrouver à poil pour vos vacances estivales". 


Pendant ce temps, le dérapage généralisé de l'Euro se poursuit... et les Suisses mettent leurs imprimantes à billets en surchauffe comme le démontre le graphique ci-dessous (pour information, la Banque Centrale suisse, s'est fixé un taux de change plancher à 1,20 CHF pour 1 EURO).

Ce matin, vers 10h00 GMT, quand le cours s'est effondré sous 1,1995 CHF, l'encre blanche sur les touches du clavier "Ctrl+Print" de l'imprimante helvétique à dû disparaître à force de taper dessus ! Pour les spécialistes, remarquez le magnifique chandelier bleu qui prouve que l'Euro aurait bien aimé enfoncer les abysses... avant que les photocopieuses Rolex se mettent en route...



mardi 3 avril 2012

Prochain arrêt : destruction massive de richesse

2 commentaires:
Depuis plus de 2000 ans, détruire la richesse des entreprises et des particuliers par la dévaluation monétaire a été la solution ultime d'un gouvernement pour éponger son surendettement. La conséquence directe d'une dévaluation est la destruction sournoise de vos économies pourtant sagement entassées sur vos comptes épargne. L’Histoire démontre que cette destruction a toujours été suivi d'une révolte sociale ou d'une guerre. Nous sommes tous débiteurs de la dette de nos gouvernements ruinés et la seule manière de passer à la caisse sans passer par l'impôt est de pomper la valeur de vos économies sagement entassées sur vos comptes bancaires... en tapant comme des déchaînés sur la touche Ctrl+Print des banques centrales...


L'incontournable hyper-inflation
Marc Faber, rendu célèbre par son rapport "Gloom Boom & Doom", prévient sur CNBC qu'une "destruction massive de richesse est sur le point de frapper les investisseurs".

Selon ses dernières prévisions,
"L'explosion des dettes publiques a déclenché l'impression incontrôlée d'argent qui, à son tour, conduira à l'inflation qui décimera les portefeuilles".

Mais aussi,
"Les investisseurs, en particulier ceux qui pensent "bien faire", pourraient perdre environ la moitié de leur richesse totale dans les prochaines années, car les conséquences s'accumulent par le problème des dettes publiques au niveau mondial"

"Les efforts pour enrayer les problèmes de la dette ont permis à la Réserve Fédérale d'élargir son bilan d'environ   3 000 milliards de dollars pendant que d'autres banques centrales mettent en œuvre des programmes agressifs de liquidité. Ce qui produira une inflation dévastatrice ainsi que d'autres conséquences."

"Nous aurons une destruction massive de richesse qui se passe habituellement à travers la très forte inflation ou par l'intermédiaire de troubles sociaux ou par l'intermédiaire d'un effondrement du marché ou du crédit, ou d'une guerre" a-t-il dit. "Peut-être que tout cela va se passer, mais à des moments différents."

Faber, fervent défenseur des métaux précieux, estime que l'investissement dans les actions est un bon choix car les banques centrales contribuent à gonfler les prix (à condition de revendre au bon moment). Il conseille également l'investissement dans l'immobilier en difficulté dans le Sud des États-Unis.


Détenez le seul genre d'argent que la FED ne peut détruire !
Richard Russel sur KingWorldNews alerte qu'il faut absolument stocker ses valeurs dans l'or afin de se prémunir de "l'effondrement massif à venir"

"Depuis la Seconde Guerre Mondiale, le marché n' a jamais été entièrement corrigé"

"Tôt ou tard, nous serons soumis à une correction majeure (marché baissier) qui fera disparaître 60 ans d'inflation et d'effets de levier"

"Lorsque cela arrivera, je veux posséder le seul genre d'argent que la FED ne peut détruire"

Lorsque le désendettement arrive, la FED défend son business avec du "Quantitative Easing "(assouplissement monétaire ou CTRL+Print) et Bernanke ne tolérera jamais la moindre contraction du crédit...


Olivier Delamarche : "Cela va faire mal pour les épargnants !"
Dans cette vidéo de 6 minutes, Olivier Delamarche est convaincu que les épargnants seront ruinés par la politique destructrice de la machine à dette perpétuelle (FED). 

Il est intéressant de réfléchir à ceci :
Si nous arrêtons de nous endetter, comme le prétend l'un des animateurs, les banques centrales et commerciales mourront. Si nous continuons à le faire, ce sera la démocratie (liberté) qui mourra (pour une fois, le Guillaume a eu une étincelle de bon sens...)

Choisissez votre camp, chers(ères) lecteurs(trices) !

lundi 2 avril 2012

(Vidéo) Pierre Jovanovic : Prélude d'une banqueroute universelle

Aucun commentaire:
Dans cette interview en 2 parties réalisée par Média Investigation, Pierre Jovanovic présente sa vision de la situation économique mondiale actuelle, une période pré-révolutionnaire d'un monde en faillite.

La vraie dette française sur PIB : 146% !

Aucun commentaire:
Le site ZeroHedge vient de mettre en lumière la vraie dette française. Cette info est un véritable SCOOP qui mériterait d'être exposé au journal de 20h de MonsieurToutLeMonde endormi aux sondages et aux promesses présidentielles...







Voici le réel bilan comptable de la SARL FRANCE :

(Recettes) PIB officiel : 2 774 milliards de dollars

(Dépenses) DETTE NATIONALE :

- Dette souveraine "politico-médiatiquement correcte" : 2 261 milliards de dollars

- Prêts à la Nation : 214,9 milliards de dollars

- Garanties bancaires "politico-médiatiquement correctes" : 479 milliards de dollars

- Garantie Dexia : 55,48 milliards de dollars

Total de la dette nationale : 3 010 milliards de dollars

(Dépenses) DETTE EUROPÉENNE :

- Passif dû à la BCE : 569 milliards de dollars

- Financement du budget de l'UE : 23,2 milliards de dollars

- Passif dû au Fonds de stabilisation (FESF) : 110 milliards de dollars

- Passif dû au Fonds de renflouement de l'économie : 203 milliards de dollars

- Garantie auprès de la Banque Européenne d'Investissement : 137,6 milliards de dollars

Dette totale européenne : 1 043 milliards de dollars

Cumul de la dette nationale et européenne de la France : 4 053 milliards de dollars

En résumé :
La dette officielle de la France est de 86,1% du PIB, alors que la dette réelle de notre pays est de 146% du PIB... 

A part cela, tout va bien, et chacun s'égosille à défendre un mandat présidentiel construit sur de l'argent fantôme...


Comme dirait un certain Voltaire,
"Il est dangereux d'avoir raison au sujet des questions sur lesquelles les autorités établies ont tort."

Quel président(e) aura l'honneur de constituer le dépôt de bilan auprès de la Chambre de Commerce Mondiale ?

Réponse : nous le saurons très bientôt...

Vous pouvez encore télécharger gratuitement
16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation (PDF)
1- Comprendre les dangers réels qui menacent notre système économique
2- Avoir les 16 bons réflexes qui feront toute la différence
3- Savoir communiquer cette situation à votre famille, amis et contacts
(Vos coordonnées sont en sécurité, et je déteste les spams autant que vous)

Continuez votre lecture :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...