samedi 30 juin 2012

Groupe Bilderberg : Hold-up ou coup d'Etat Européen ?


Appelez la police, Gold-up vous informe que la BCE vient d'obtenir le feu vert de l'Union Européenne:  Monti, Rajoy et Hollande ont collé un flingue sur la tempe de Merkel pour avoir le droit de piller le pouvoir d'achat contenu dans vos économies en papier. Ce sont désormais les débiteurs-braqueurs en faillite qui font la loi sur la valeur de votre argent !

Imaginez-vous un instant :

Vous êtes insolvable, votre banquier vous demande des taux prohibitifs depuis des mois et vous êtes incapable de verser la prochaine mensualité. Mais vous avez trouvé une magnifique solution : forcer votre banquier à accepter la fausse monnaie qui provient de votre photocopieuse numérique !

Madame Merkel a dû choisir entre :
  • la banqueroute simultanée de Monseigneur Monti et de Sire Rajoy qui aurait mis, de fait, en faillite l'ensemble du système bancaire européen  

  • l'impression illimitée de fausse monnaie pour racheter leurs créances pourries !

Si certains parlent de coup d'Etat, il ressemble plutôt à une autorisation de braquer le pouvoir d'achat des éconmies de millions d'européens !

D'ailleurs, certains économistes qualifient certaines banques comme des "organisations criminelles" ayant le soutien de la BCE.

Tout ce cirque de l'équipe d'équilibristes laborantins du Groupe Bilderberg (Monti + Hollande) montre que les gouvernements n'ont aucun pouvoir décisionnel et que le vol du public sur les places financières et le pillage du pouvoir d'achat par l'inflation se poursuivent de plus belle !

Tout ceci, avec le large sourire des journalistes et des économistes de la Press-titution qui se paluchent à regarder les cours de bourse traverser le toît...

Une de mes sources, "insider" des places de marchés à Wall Street me confirme ce que Menthalo du site LIESI prédit : le grand plongeon est pour bientôt !

En effet, un signal de crash a été détecté le 20 Juin 2012 sur le CAC 40... Quoi de plus normal, plus nous nous éloignons de la réalité économique, plus le retour à l'équilibre sera violent...

Cher lecteur, il est temps de faire autre chose que de rester assis à ne rien faire sur une pile de papier entassée dans une institution financière...


lundi 25 juin 2012

ALERTE : Coupure d'urgence de 40 cotations boursières à la Bourse de Milan

Une pluie de suspensions de titres s'abat sur la Bourse de Milan (Italie). A la minute où j'écris ces lignes, la Bourse italienne s'effondre de 3,6 % entraînée par l'écroulement de ses valeurs bancaires, dont 2 qui frôlent la valeur ZERO. La Bourse de Milan est à la limite de la fermeture...

Ces 4 banques sont des zombies : 
UNICREDIT :                                     - 7,74%
INTESA SAN PAOLO :                      -5,98% (l'action vaut 98 centimes !) 
UBI BANCA :                                      -4,91%
BANCA POPOLARE DI MILANO : -8.37% (l'action vaut 34 centimes)


Finmeccanica (second groupe industriel aéronautique italien), A2A (service public d'électricité), Buzzi (groupe majeur de la construction), Mediaset (1er groupe de télévision) ont été suspendu de contation pour volatilité excessive.

La tonte du public continue !

Des centaines de milliers d'italiens ne sont pas passés loin d'une lettre de licenciement à leur arrivée au travail demain matin...

L'info vient d'être diffusée sur WallStreetItalia.com

Pendant ce temps, Moody's s'occupe d'envoyer par le fond le système bancaire espagnol et éclabousse les cancres de l'Europe : Crédit Agricole, BNP et Société Générale...







vendredi 22 juin 2012

Pourquoi l'Euro-Titanic sombre à pic en 4 points


 
Le President du Conseil italien met "la pression" sur ses homologues européens. Mario Monti, a évoqué l'issue cataclysmique de l'effondrement de la zone euro.

Il a souligné que :
"des conséquences apocalyptiques d'un échec lors du sommet de la semaine prochaine des dirigeants de l'UE, permettrait une spirale de la mort qui pourrait potentiellement menacer l'avenir politique et économique de l'Europe."


Les banques espagnoles, italiennes et du reste de l'Europe du Sud rencontrent de plus en plus difficultés à exploiter le marché des prêts interbancaires pour trouver des fonds, ce qui les rend plus dépendantes de la BCE. 
Le gouvernement espagnol devrait, dans les prochains jours, faire une demande officielle à l'UE pour mener un plan de sauvetage de ses banques. Ce qui contribuera à charger la dette de l'Espagne en accroissement constant. 



3- Moody's torpille 15 banques systémiques
Cette décision pourrait coûter aux banques des milliards d'euros en garanties supplémentaires. D'après l'agence de notation américaine, "la structure de financement et la position de liquidité des trois banques françaises nous semblent relativement faibles par rapport aux autres banques mondiales", et "elles se refinancent sur les marchés plus que d'autres".

 
4- Les banques ne vont pas survivre très longtemps dans leur état actuel
Egon Von Greyerz, de Matterhorn Asset Management, pense qu'un programme conjoint en provenance de la BCE, la Fed et le FMI devra se mettre en oeuvre. Cette solution arrivera quand nous nous trouverons dans une situation de panique comme nous l'avons été en 2008. 

"Lorsque la panique arrivera, et nous n'en sommes plus très loin, les banques centrales vont ignorer les politiciens et accepter d'imprimer. 

Le problème est que les pays eux-mêmes sont en faillite !

De nombreux pays ont un endettement de plus de 100% du PIB. 

Si vous ajoutez l'ensemble des dettes non provisionnées des États-Unis, du Royaume-Uni, du Japon et de la Grèce, de nombreux pays sont à des niveaux d'engagements de 500% à 700% de leur PIB. Ainsi, chaque jour, le risque augmente pour les investisseurs"

La complaisance créerait un risque énorme pour les investisseurs.

Tout ce qui se trouve dans une banque est à risque. Les investisseurs seront ruinés par l'impression de l'argent. Ils doivent détenir des actifs tels à l'extérieur du système bancaire tels que de l'or afin de se protéger.

mardi 12 juin 2012

5 faits qui vous montrent comment l'arnaque de la dette se referme sur l'Espagne

L'arnaque planétaire de la dette continue son bonhomme de chemin. En consultant mes sources ce matin, je n'en croyais pas mes yeux. Notre système financier est bel et bien une chaîne de Ponzi géante qui écrase les peuples à grands coups de cavalerie (son produit phare). L'effondrement s'accélère à une vitesse folle: l'Espagne en ligne de mire et l'Italie dans son sillage


Jugez plutôt :

1- Bloomberg note :
"Les actions américaines ont reculé, l'optimisme sur le plan de sauvetage de l'Espagne a cédé la place au scepticisme qu'elle réussira à enrayer la crise de la dette. Dans une interview téléphonique, Matt McCormick a déclaré que:
"Beaucoup d'investisseurs ont affichés leur scepticisme. Le problème ne va pas être fixé avec ce montant. Ce n'est pas une solution, et les gens savent faire la différence. Attendez-vous à une plus grande volatilité"



 2- CNBC écrit :
"Beaucoup de gens sont préoccupés par la taille du plan de sauvetage. Nous nous attendions à quelque chose d'environ 150-200 milliards d'euros et nous n'avons eu que 100 milliards," a déclaré Phillip Streible, courtier en matières premières."
"Donc, une fois que les traders commencent à digérer les nouvelles, ils tirent profit immédiatement ou vendent massivement parce qu'ils pensent que dans 3 à 6 mois, l'Espagne va devoir revenir et demander de l'argent supplémentaire." 



3- Zéro Hedge écrit
Comme en témoigne la réaction  sur le plan de sauvetage, qui a eu une vie de 2 heures, et fut un échec complet en 6, le marché en apprend beaucoup, beaucoup plus vite que prévu. 



4- Le Prix ​​Nobel d'économie Joe Stiglitz souligne 
Les discussions de renflouements ressemblent à de la chaine de Ponzi !
Le plan européen qui consiste à prêter de l'argent à l'Espagne pour guérir certaines de ses banques ne peut pas fonctionner parce que le gouvernement et les prêteurs du pays sont interconnectés les uns aux autres.
"Le gouvernement espagnol renfloue les banques espagnoles, et les banques espagnoles renflouent le gouvernement espagnol."
Pas étonnant qu'en complément d'information, l'encyclopédie Wikipédia propose "Dette publique" à la définition du terme "Chaine de Ponzi". Si, si regardez tout en bas sur cette page !



5- William Porter du Crédit Suisse écrit
 "Le Portugal ne peut pas sauver la Grèce, l'Espagne ne peut pas sauver le Portugal, l'Italie ne peut pas sauver l'Espagne, La France ne peut pas sauver l'Italie, et l'Allemagne ne peut pas la France." 

Il affirme que la France, le FESF et le MES vont échouer dans les 2 mois.

Ce qui nous mène à la mi-Août... 

Vous pouvez encore télécharger gratuitement
16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation (PDF)
1- Comprendre les dangers réels qui menacent notre système économique
2- Avoir les 16 bons réflexes qui feront toute la différence
3- Savoir communiquer cette situation à votre famille, amis et contacts
(Vos coordonnées sont en sécurité, et je déteste les spams autant que vous)

Continuez votre lecture :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...