lundi 31 octobre 2011

ALERTE INFO : La 10ème plus grosse faillite de l'histoire américaine aujourd'hui !

Aucun commentaire:
Une des plus grosses maisons de courtage de Wall-Street a fait faillite aujourd'hui.

Victime de la dette européenne, MF Global a vu son action plonger de -70% la semaine dernière.

La société avait une exposition de 6 milliards de dollars en dettes souveraines européennes dont la moitié en dette italienne et 1 milliard en dette espagnole.


Le dépôt de bilan du groupe pourrait envoyer une onde de choc sur les marchés similaire à la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.

A qui le tour ?

Oakland : La police viole la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

Aucun commentaire:
Le mouvement pacifique Occupy a une nouvelle fois été victime de violences policières perpétrées par la ville d'Oakland contre ses citoyens. Les images vidéos ci-dessous ne seront jamais diffusées sur les chaînes de télévision grand public en Europe et je pense que le bureau national de défense des droits de l'homme des Etats-Unis devrait interpeller son gouvernement afin de faire respecter les droits universels du peuple américain et faire condamner l'usage d'armes à feu sur une foule désarmée.

L'article 409 du Code Pénal de la Californie aurait autorisé la police d'Oakland à faire usage de leurs armes à feu (avec balles en caoutchouc...) et de grenades lacrymogènes dans le but de disperser une manifestation visuellement pacifique :

"Toute personne restant présente en lieu et place de toute émeute, déroute, ou de rassemblement illégal, après avoir été légalement mis en garde de se disperser, sauf les officiers publics et les personnes tentant de disperser celle-ci, est coupable d'un délit."
Voici ma question : quelle est la définition juridique d'un "rassemblement illégal" ?....

Pour information, des balles en caoutchouc tirées avec des armes à feu peuvent blesser gravement et parfois tuer à courte portée. (à lire ici)

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
"Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit."

Article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme
1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques. 

Je vous laisse juger par vous-même les images prises ci-dessous :






Ci-dessous, l'usage abusif d'une grenade lacrymogène sur plusieurs personnes pacifiques venant en aide à un manifestant (ancien combattant de la guerre d'Irak, Scott Olsen) blessé à la tête à bout portant par la police. Notez au passage que la police ne bouge pas d'un poil pour secourir qui que ce soit (non-assistance à personne en danger) :






Au début de cette vidéo, nous entendons clairement le sifflement caractéristique des balles qui tracent au-dessus de nos oreilles (ayant fait l'armée, je n'ai aucun doute) ainsi que le claquement parfaitement reconnaissable de tirs par arme à feu...:





Et enfin, une vidéo qui va réveiller l'armée américaine pour défendre son propre peuple assiégé par sa propre police :




samedi 29 octobre 2011

Max Keiser : Le plan européen garantit une catastrophe financière mondiale

Aucun commentaire:
Une interview en vidéo de Max Keiser au micro de la chaîne Russian Today. Comme à son habitude, Max nous offre une séance d'analyse percutante...
" C'est la garantie d'une catastrophe financière mondiale que de laisser ces charlatans appliquer leurs théories qui est d'ajouter de la dette à un problème de dettes"

"Ben Bernanke et Jean-Claude Trichet sont des terroristes financiers, les faits le prouvent"

vendredi 28 octobre 2011

Pourquoi 43% des actifs du CAC 40 sont des valeurs bidon ?

Aucun commentaire:
Philippe Herlin, chercheur en finance et chargé de cours au Centre National des Arts et Métiers, soulève le problème que représentent les "goodwills" qui ne reflètent pas la réalité des valeurs du CAC 40.

Un "goodwill" est une valeur inscrite dans l'actif qui est une différence entre le prix d’acquisition et la « valeur supposée par l'acheteur » de la société acquise.

Pa exemple : Votre entreprise achète une autre entreprise 100 000 € alors que vous êtes convaincu que cette entreprise vaut 150 000 €.

Vous inscrivez donc 150 000 € dans l'actif de votre société.

Vous avez donc créé (avec votre esprit) 50 000 € d'actif sur un jugement de valeur !

Comme le souligne Philippe Herlin, "le goodwill",  c’est « vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué »".

En effet, en période de croissance, ces actifs sont en sécurité dans leur bilan, mais en période de crise, que se passerait-il si les pertes devaient être compensées par la revente d'actifs surévalués ?


"Le prix n'est rien, la valeur est TOUT"         Mike Maloney



43% des actifs du CAC 40 sont des valeurs bidon

Cet article des Echos montre que 337 milliards d'euros de surévaluation sont nichés dans le bilan du CAC 40. 

Soit 43% des valeurs totales ou un tiers de la capitalisation boursière.

Cela signifie que si le marché devait baisser de 33%, nous serions dans la valeur juste de ce que possèdent réellement les entreprises françaises...

Depuis 2008, aucune dépréciation n'a eu lieu, et nous devrons tôt ou tard se poser en face de la réalité de l'économie réelle avec son petit 1% de croissance pour 2012...

Et les banques sont les grandes championnes de la surévaluation de leurs actifs comme vous pouvez le constater sur l'image ci-contre.

Voilà une chose qui donne un sens lorsque les banquiers disent "nous n'avons pas besoin de recapitalisation, regardez nos jolis bilans !" et que l'Europe dit "nous allons recapitaliser les banques"

Voilà aussi une bombe qui ne demande qu'à exploser lorsque l'on parle de crise de l'endettement...

jeudi 27 octobre 2011

Galbraight : Comment fonctionne le système mafieux des banques ?

1 commentaire:

Galbraight - Le système mafieux des banques par Khalemvideo

G20 : Le plan qui va atomiser vos comptes bancaires sera présenté mercredi (suite)

Aucun commentaire:
 - ALERTE HOLD-UP - Comme nous vous en parlions lors de notre précédent article sur le Grand Sketch politique qui consiste à faire du bruit pendant que les imprimantes à billets se mettent en préchauffage, le vrai pouvoir en place (la chaîne de Ponzi bancaire) a mis un flingue sur la tempe de Merkozy pour se faire remettre un océan de billets de Monopoly pendant que vous dormiez. 




Le "casse" du siècle
Spaggiari en a rêvé, le banksters l'ont fait ! Les cotations bancaires sont propulsées par le "pipeline" monté en pleine nuit par Nico et Angela entre la BCE et Paris/Berlin. La solution "ambitieuse et globale" ressemble plus au plus grand Hold-Up bancaire jamais réalisé sur le sol européen. 

Ce méga-cambriolage devra être réglé par le contribuable européen avec une "Hyper-Taxe Invisible": l'hyperinflation !

Ce soir, regardons bien comment Sarkozy va annoncer aux français qu'il va falloir accepter une "certaine hausse des prix" pour solder le découvert de sa carte Gold-Premium... 

Évidemment, la conférence de presse de ce soir est une mascarade de plus pour laisser les français dans leur coma quotidien avec l'appui de 2 serpillières en guise de journalistes indépendants...
 

L'Apocalypse financière évitée cette nuit
Une décote de la dette grecque à hauteur de 50% aurait entraîné, de fait, le déclenchement des contrats CDS vendus sur les obligations helléniques. Comme chacun sait, les banques créent de l'argent fictif en tapant sur un clavier, et les institutions financières auraient dû régler une facture impayable "avec du vrai argent "de plusieurs milliards en piochant dans les dépôts-clients et leurs actifs pour honorer ce type de contrats. 

Alors qu'en acceptant "volontairement" de faire l'impasse sur la moitié de leurs prêts sur ce dossier, les banquiers ont donc empêché un événement de crédit du fait du débiteur. 

Les CDS sont donc restés sagement dans le tiroir en évitant de faire sauter le système.

Nous sommes peut-être tranquille sur le problème grec pendant quelques semaines, mais la "french connection" (Oudéa et ses frères) risque d'avoir du fil à retordre quand l'Irlande, l'Espagne, l'Italie et le Portugal auront trouvé cette idée absolument géniale pour économiser quelques coups de matraques sur leurs peuples...

L'Europe (le peuple européen) est à présent dans une parfaite position du Kama-Sutra pour présenter ses FeSSF à l'Ogre Vicieux de la Dette.

mercredi 26 octobre 2011

FLASH INFO : Adoption d'une règle anti-spéculation sur l'or

Aucun commentaire:
Ceci est une excellente nouvelle pour les détenteurs de vraie monnaie et prouve une nouvelle fois que l'or et le silver gagnent toujours par K.O face à la monnaie-papier.

Cette nouvelle régulation concerne les prises de positions courtes sur l'or.
Le texte a été adopté par la CFTC (Commission sur le Trading les Contrats "Futures" sur les Matières Premières) par 3 voix contre 2.

Le but des commissaires de la CFTC ayant voté cette nouvelle régulation est de limiter désormais les manipulations par voie de positions concentrées excessives.

Désormais, les traders seront limités à 25% de la quantité livrable pour les contrats "futures" à un mois.

Voilà une nouvelle qui permet à l'or de faire un pas de plus vers sa convertibilité en monnaie-papier...

Le document officiel se trouve ici.


Goldman Sachs : Trop grosse pour échouer dans l'arnaque

Aucun commentaire:

mardi 25 octobre 2011

ALERTE INFO : Le gouvernement italien au bord de l'effondrement

Aucun commentaire:
D'après un rapport du Financial Times, le gouvernement de Silvio Berlusconi de la coalition centre-droite italienne semble en danger de s'effondrer suite aux demandes de l'Union européenne de mener une action concrète sur la réforme économique pour le sommet de mercredi qui réunira les dirigeants de la zone euro.

L'ultimatum de l'UE imposé à Berlusconi par Bruxelles dimanche dernier risque de mener à la rupture de sa coalition au lieu de lui donner une impulsion pour avancer vers des mesures destinées à réduire la dette de son pays.

Peut-être allez vous dire que l'extension de l'âge de la retraite de quelques heures n'est pas une réforme crédible ? Je ne pense pas que les dirigeants européens n'ont pas le même humour que Gold-up...

Et après tout, rappelez-vous le dévouement avec lequel l'Italie a promis qu'elle appliquerait immédiatement des mesures d'austérité après qu'elle ait été admise au programme de monétisation d'obligations, et qu'elle a oublié toutes les promesses 48 heures plus tard...

Il semble que l'Europe en a eu assez d'être humiliée par le représentant de la corruption mafieuse de "Silvio à la braguette facile".

Les Italiens sont à présent dans l'impossibilité de parvenir à un accord sur la réforme avant mercredi.

Par ailleurs, la réunion Ecofin de demain a été annulée...

Résultat : rupture immédiate des marchés :

Le CAC 40 s'effondre entraîné par les bancaires...

L'Euro s'effondre face au dollar...

Le Gold et le Silver s'envolent comme prévu...


- Vidéo- Députés européens : le salaire de la honte

4 commentaires:
Non, vous ne rêvez pas, cette vidéo trouvée par Gold-Up n'est pas un reportage de Julien Courbet qui parle d'une escroquerie en bande organisée...

Une chaîne de télévision allemande a filmé d'étranges allées et venues dès 7 heures du matin dans les couloirs du service des perceptions des indemnités journalières du Parlement Européen à Strasbourg.

Le travail de ces personnes (mieux payées que la chancelière allemande) est simple :
1- Signer une feuille de présence
2- Encaisser 284 €
3- Quitter le bâtiment
4- Revenir le lendemain
Je pense que les agents de sécurité se trompent de personnes lorsqu'ils interpellent le journaliste puisque des centaines d'autres viennent voler 7339 €/mois chacun devant leur nez.

Ce journaliste en question dispose de toutes les autorisations nécessaires pour réaliser son reportage jusqu'à ce qu'il se fasse violemment expulser.

Si vous n'étiez pas convaincu que la "gouvernance" européenne ressemble plus au régime politique de la Corée du Nord qu'un territoire de liberté de la presse, vous allez être servi...




Qu'en pensez-vous ?

Jim Rickards : Le dollar peut s'effondrer d'un moment à l'autre

Aucun commentaire:
En plus d'être consultant pour de nombreux gouvernements à travers le monde, Jim Rickards communique régulièrement avec les membres de la Fed et le Trésor américain. Son avertissement sur un risque élevé d'un effondrement soudain du dollar devrait être pris très au sérieux.

Augmenter les taux est une façon de manipuler les gens sur le fait que l'inflation rôde autour d'eux. 

Avoir des taux à zéro peut amener les gens à penser qu'il y a une déflation, mais ce ne sont que des jeux d'esprit entre la Fed et les gens qui y accordent une attention.

Une fois que vous manquez de balles réelles, comme l'assouplissement quantitatif, vous devez utiliser des balles imaginaires en terme de manipulation des attentes de la population. La Fed est comme un magicien essayant de tirer un lapin de son chapeau en essayant de distraire le public, c'est exactement ce qu'ils font...


La FED ou l'art de la manipulation
Alors que la Fed est engagée dans tous ces efforts monétaires, entre jeux d'esprit et manipulation, ils ne cherchent pas à communiquer avec vous honnêtement. Ils essaient de communiquer avec vous de telle manière qu'ils manipulent vos attentes en faisant quelque chose qui est ou n'est pas dans votre meilleur intérêt.

Par ailleurs, nous arrivons à un point tel où la confiance dans le dollar pourrait s'effondrer d'un moment à l'autre. 

Cela pourrait arriver très soudainement ... 

L'avalanche et le flocon de neige
C'est comme ma métaphore de l'avalanche et le flocon de neige. L'avalanche est en attente de se produire, mais cela demande un certain nombres de flocons pour déclencher l'effondrement de l'ensemble de la montagne.

Ce que nous avons maintenant est une montagne instable et les flocons de neige commencent à descendre et ce n'est probablement qu'une question de temps. 

Nous courons le risque d'un effondrement du dollar avec une probabilité beaucoup plus élevée que personne ne peut imaginer.

Le grand cirque Pinder-G20 perd les pédales

Aucun commentaire:
Comme j'ai pu le répéter à travers mes articles, la crise de la dette n'est qu'une conséquence d'une création monétaire qui repose sur l'emprunt sans aucune création de richesse tangible en contre-partie. Il n'existe pas d'argent sans dette. Tant que les gouvernements ne mettront pas ce problème sur la table, la crise continuera à décimer les pays et le système financier. Le grand-cirque Pinder-G20 devra acter sa propre faillite... et nous commençons à entrevoir les préliminaires...

Nicolas Doze : Notre budget vaut plus que nos "gueules"

Aucun commentaire:
Nicolas Doze se lâche sur les décisions stérilo-budgétaire de notre gouvernement qui ne font que satisfaire nos "gueules" de petits français gâtés...

A voir !

lundi 24 octobre 2011

G20 : Le plan qui va atomiser vos comptes bancaires sera présenté mercredi

Aucun commentaire:
Le sommet du G20 de ce week-end devait donner naissance à "une solution ambitieuse et globale" pour résoudre définitivement la crise de la dette. Comme d'habitude, la seule décision efficace a été de convenir de la date de la prochaine réunion qui sera encore plus extraordinairement stérile. Ne vous perdez pas dans ce bruit de fond médiatique. La seule décision politique efficace est de supprimer la façon dont les banques centrales et de détail créent l'argent-papier.

L'Europe, les États-Unis et tous les pays disposant de banques centrales sont piégés par ce fonctionnement monétaire qui consiste à échanger un titre de propriété d'emprunt d’État contre de la devise .

A chaque fois que vous entendez parler de "fonds de stabilisation financière", "recapitalisation", "aide financière des États", "aide des banques centrales", entendez plutôt le bruit d'allumage des imprimantes des banques centrales qui s'apprêtent à diluer le pouvoir d'achat de vos devises gagnées par le travail.

De cette manière, il est très facile d'anticiper ce que seront les décisions "ambitieuses et globales" dévoilées mercredi au festival de Cannes-G20. Même Bill Gates est invité à mettre la main à la poche pour sauver les banques... Cette mise en scène n'est qu'un moyen de maintenir les marchés dans l'espoir d'une solution et éviter une rupture du système financier.



Quelles solutions seront dévoilées mercredi (sauf report de décision...)

Solution pour le FESF
Vendre des dettes aux pays surendettés en empruntant beaucoup beaucoup d'argent-papier à la BCE qui doit, elle-même, devenir propriétaire de beaucoup beaucoup  de dettes d’États européens pour avoir le droit d'imprimer beaucoup beaucoup de cet argent-papier.

Solution pour la recapitalisation les banques
Donner aux banques de l'argent-papier provenant de la BCE qui doit devenir propriétaire d'une partie de dettes d’États européens pour avoir le droit d'imprimer cet argent-papier. Il faudra alors plus d'argent-papier pour compenser la perte de 50% de la dette grecque en comptabilité dans les banques.

Solution pour aider à la Grèce
Plan concerté pour prêter de l'argent-papier à la Grèce afin de rembourser ses prêts en cours en échange d'une promesse de son peuple d'en payer la charge. Cet argent-papier sera prêté à un taux plus élevé car le pays, déjà surendetté, risque de ne pas rembourser ce nouveau prêt. En d'autres termes, pour couvrir le risque de défaut, les créanciers doivent emprunter cet argent-papier à la BCE pour ensuite, le prêter à la Grèce en récupérant un pourcentage au passage. Ce qui a pour effet d'augmenter la charge sur le peuple grec et européen. La BCE devra, bien-entendu devenir propriétaire de dettes d’États européens pour avoir le droit d'imprimer cet argent-papier.

Par ailleurs, Monseigneur Hurluberlu-sconi est supplié d'envoyer une plus grande partie des italiens sur des galères romaines car la chaîne de Ponzi de la BCE ne serait pas suffisamment solide pour torcher le trou des comptes publics. En effet, Monseigneur Jean-Claude Tricheur (en fin de carrière) serait incapable de trouver suffisamment de dette d’État de qualité en échange de son papier toilette qu'il devrait prêter aux banques qui prêtent à Silvio.

Et les économistes nous disent que notre modèle de création de richesse a permis à l'Humanité de faire un énorme bond en avant... Le prochain bond semble être celui vers la faillite du système financier...


J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle

La mauvaise nouvelle : Les politiciens ont toujours cherché depuis l'Antiquité à résoudre les crises financières en demandant à leurs banques centrales d'imprimer toujours plus de devises. Ce qui a pour conséquence de créer de l'inflation et de détruire le pouvoir d'achat de l'épargne liquide.

La bonne nouvelle : Les politiciens ont toujours cherché depuis l'Antiquité à résoudre les crises financières en demandant à leurs banques centrales d'imprimer toujours plus de devises. Ce qui a pour conséquence de créer de l'inflation et de transmettre le pouvoir d'achat de l'épargne liquide vers l'épargne solide (métaux précieux).

Cette vidéo pédagogique de Mike Maloney et Robert Kiyosaki nous explique comment s'opère le transfert de la valeur de la monnaie-papier vers les métaux précieux grâce à l'impression de devises des banques centrales. Plus la quantité de devises imprimées est importante, plus le transfert de richesse est important.

Jugez vous-même :



Si vous souhaitez en savoir plus, le livre "Guide To Investing in Gold and Silver" vous apprendra tout ce que vous devez savoir avant d'investir dans les métaux précieux afin de préparer votre stratégie de sortie.

vendredi 21 octobre 2011

Faillite grecque = Apocalypse Bancaire Francais

2 commentaires:
Chers lecteurs, suite à une erreur d'interprétation de certains chiffres concernant le rapport des stress-test effectués sur 4 banques françaises, je tiens à m'excuser d'avoir diffusé une fausse information (contrairement à Monsieur Christian Complètement Noyé de la Banque de France dont les excuses publiques n'ont jamais été entendues dans les médias sur la réelle exposition du système bancaire français à le dette globale de la Grèce, à savoir 43 milliards, et non 8 milliards, ainsi que sur la quantité de CDS (contrats contre le risque de défaut de paiement) qui devront être honorés dans ce cas.

Je vous propose une nouvelle fois de visionner cette vidéo que j'appelle la vidéo du mensonge devant 2 pauvres journalistes qui ont oublié de présenter les preuves que je vais vous fournir dans cet article. Je pense que le directeur de la rédaction a du restreindre leur accès à internet pour ne pas mettre Mr Noyade dans l'embarras :



En réalité :

Exposition de BNP Paribas à la Grèce : 8,499 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR013.pdf

Exposition du Crédit Agricole à la Grèce : 27,096 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR014.pdf

Exposition de BPCE à la Grèce : 1,720 milliard d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR015.pdf

Exposition de la Société Générale à la Grèce : 6,592 milliards d’euros.
C’est à la page 6, dans la colonne "Total exposures" :
http://stress-test.eba.europa.eu/pdf/bank/FR016.pdf

Total : les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 43,907 milliards d’euros. Autrement dit, les quatre banques françaises sont exposées à la Grèce pour 63,422 milliards de dollars.

La Banque des Règlements Internationaux, BRI, (en anglais : Bank for International Settlements, BIS) donne les détails dans la table 9E, page 102 :

Grèce :
Prêts des banques françaises au secteur public grec, aux banques grecques, au secteur privé non-financier : 56,740 milliards de dollars.
"Other potential exposures" ( = dérivés, garanties étendues, engagements de crédits) : 8,307 milliards de dollars.
Total : 65,047 milliards de dollars.

Avec une telle exposition, un "hair cut" de 50% sur la dette souveraine grecque va entraîner l'implosion de son système bancaire et de facto, mettre en péril le montant global des créances grecques dues à notre french-system de Ponzi, soit 56 milliards + xxx milliards en CDS !

Sachant que le dernier compte de résultat cumulé de ces 4 établissements est estimé à 14 milliards, comment Oudéa et ses complices vont-ils faire pour trouver 43 milliards d'euros sans une seule lettre de licenciement ou liquidation d'actifs sans emprunter le moindre euro à la BCE et en cachant les CDS sous le tapis ?

Autre point. Lorsque nous regardons le bilan de chacune des banques, essayez de lire le montant inscrit dans la case "Instruments dérivés de couverture", j'en ai eu mal à la tête.

Les CDS (considérés en tant qu'actifs...ah...ah...ah) se trouvent à l'intérieur du total de cette ligne et je vous les rapporte ici et cette fois-ci, je n'ai fait aucune erreur...

Au 31/12/2010 :
Natixis : 14 320 000 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
BNP : 54 400 008 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
Crédit Agricole : 2 352 500 025 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)
Société Générale : 81 620 009 milliards d'euros (preuve ici à la 3ème ligne du bilan)

La taille des CDS contenus dans ces lignes 
est totalement INCONNUE ! 

Remarquez cette tricherie comptable ! Le montant des produits dérivés au passif du bilan est annulé par le même montant indiqué dans l'actif : bravo ! 

Je pense que Mr Dark Sarkozor s'est trompé, les banques françaises ne sont pas les plus solides du monde, mais... de l'univers !

Et dire que l'on accuse la Grèce d'avoir menti sur ses comptes publics...


Voilà pourquoi le système bancaire français est TOTALEMENT INSOLVABLE si un élément du système venait à s'effondrer, comme en parlait si bien cette chère créatrice de mode en produits dérivés, Blythe Masters dans les années 90....

Et maintenant, suivez attentivement ces 5 étapes :

1- Se rendre à son agence de Ponzi de son quartier
2- Lui retirer son liquide vital avant qu'elle ne le transforme en vapeur
3- Échanger son liquide contre du solide (dans la limite des stocks disponibles)
4- Enterrer le tout dans son jardin pour éviter que les héritiers de John Law ne viennent le chercher chez vous
5- Transmettre cet article de Gold-up à votre famille et connaissances pour leur rendre service

jeudi 20 octobre 2011

La totalité de votre impôt sur le revenu paye.... des banquiers

1 commentaire:
Voici une vidéo d’Étienne Chouard qui nous explique comment fonctionne la création monétaire et la destination de l'impôt en France.

Le courageux peuple grec n'est pas prêt à retourner au travail pour payer les prêts à la consommation de Papandréou et ses acolytes.

La prochaine fois que vous établirez votre chèque au nom du Trésor Public, ayez une pensée émue sur le fait que cet argent durement gagné va se faire dorer la pilule à votre place dans les paradis fiscaux et sur le pont des yachts...





Vous n'êtes pas convaincu par cette vidéo ?

Je vous invite à lire la rubrique "Service et charge de la dette" sur Wikipedia et de bien lire la 2ème ligne du paragraphe...

Et en avant pour le mouvement Occupy Bercy !

La dette des USA dépassera 100% du PIB pour Halloween

Aucun commentaire:
Le graphique ci-dessous est surnommé "le plus effrayant graphique jamais conçu"car il confirme que dans très peu de temps, la dette américaine dépassera le PIB comme jamais auparavant. 

Les États-Unis ont une dette totale de 14'942 milliards de dollars (source). 

La plus élevée de tous les temps. 

Le Bureau d'Analyses Économiques US (BEA) a rapporté que pour le 2ème trimestre 2011, la dette serait en réalité de 15'012 milliards de dollars en dollars courants. 

En d'autres termes, l'écart entre le PIB et la dette totale a maintenant chuté dans un creux de 70 milliards. Alors que ce chiffre était de 1,8 milliards de dollars début 2010. 

En jetant un coup d'œil sur l'émission d'obligations à venir qui sera annoncée aujourd'hui, les USA émettront 99 milliards de dollars en obligations à 2, 5 et 7 ans (du papier avec des dessins dessus) pour être échangées contre des liquidités (papier avec des chiffres dessus) de la Réserve Fédérale du 25 au 27 octobre 2011, avec une date de règlement très appropriée: le 31 octobre... plus connue sous le nom d'Halloween...

Oui, Mesdames et Messieurs, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la dette américaine dépassera officiellement le PIB pour Halloween 2011. 

Gold-up vous autorise à découper la tête de courge en haut à gauche de cet article et la pendre devant votre porte...


mardi 18 octobre 2011

ALERTE INFO : Le système bancaire américain au bord de l'explosion

Aucun commentaire:
Cette info nous provient de Bloomberg. Les CDS commencent à sentir le roussi dans les rangs des banquiers US.

Une source en lien direct avec Bank of America affirme que la banque est entrain de déplacer ses produits dérivés (CDS) dans sa filiale Merrill Lynch qui a accès à la fenêtre d'escompte de la Fed et protégée par la FDIC (organisme chargé d'organiser les faillites).

La dégradation de la note de crédit de BoF le mois dernier donnerait du fil à retordre à l'institution.

Cela signifie que les banques européennes d'investissement exposées aux dérivés sont maintenant "backstoppée" par les contribuables américains. Cela prouve également que le gouvernement fédéral n'a plus de capacités financières suffisantes pour faire face au défaut d'une "Too Big To Fail"...

Bank of America n'a pas obtenu l'approbation réglementaire pour ce faire, ils ont juste fait la demande de  contreparties par crainte d'une explosion du système bancaire européen. 

Ceci est un transfert direct du risque sur les épaules du contribuable US fait par la banque sans l'approbation par les régulateurs et sans la participation par le vote du public. Vous pourrez également lire sur Bloomberg que JP Morgan a  apparemment fait la même chose avec 79 milliards de dollars de produits dérivés garantis par la FDIC et la Réserve fédérale .

Si l'Europe implose et que d'autres banques de l'eurozone font défaut, les contribuables américains vont devoir assumer des milliers de milliards de contrats d'assurance en CDS vendus par Bank of America et JP Morgan. Pire encore, l'exposition totale est inconnue.

C'est une recette idéale pour un Armageddon financier. 

Bernanke est devenu absolument fou. Pas étonnant que Geithner a sautillé partout en Europe en cajolant les dirigeants de mettre sur pied un renflouement massif des banques en difficulté. Son pire cauchemar des défaillances bancaires en zone euro conduit à l'effondrement des banques américaines qui ont joyeusement vendu leurs assurances sur le défaut de paiement des banques européennes depuis le début de la crise. Lire sur Bloomberg

Notons au passage que 4 nouvelles faillites de banques ont été enregistré la semaine dernière aux USA (source ici). 

Les cafards spéculateurs qui dévorent la finance mondiale

Aucun commentaire:
Une vidéo effroyable : la finance mondiale gérée à 50 et 70% en mode automatique par le trading haute-fréquence.

Jugez vous-même :



Vos réactions dans les commentaires ci-dessous :

ALERTE INFO : Une cure d'austérité chinoise pour les européens en échange de l'aide de Pékin

Aucun commentaire:
Nous avons déjà entendu cette rumeur un milliard de fois, alors pourquoi pas une fois de plus?

Le Sunday Times (Londres) rapporte que la Chine a fait l'offre d'injecter des "tonnes de devises" en Europe.

Une source proche des pourparlers du G20 dit que la Chine serait prête à injecter des milliards dans la zone euro en achetant des actifs d'infrastructure et mentionne aussi que les banques chinoises augmenteraient leurs achats de dette souveraine de la zone euro.

Une bonne cure d'austérité à la manière chinoise ne nous ferait pas de mal, c'est ce pas ? 

Préparez vos machines à coudre dans les sous-sols de votre immeuble...

Comment suivre l'effondrement du système monétaire en temps réel ?

4 commentaires:
Comme expliqué dans le livre éblouissant et très documenté de Michael Maloney "Guide To Investing In Gold And Silver", la création de devises par la Réserve Fédérale est l'échange de "IOU" (I Owe You: Morceau de papier où est écrit "Je te dois"). En clair, la FED échange des billets électroniques contre une promesse de remboursement (obligation d’État) du gouvernement fédéral majorée d'intérêts. En observant aujourd'hui le "US National Debt Clock", j'ai découvert que nous pouvons suivre l'effondrement du système monétaire en temps réel...

Tout d'abord, un petit rappel vidéo du fonctionnement de la Réserve Fédérale :




Vous trouverez l'ensemble de cet excellent reportage sur Youtube en tapant les mots clés "système bancaire et la Réserve Fédérale".


Le business idéal : gagner de l'argent à partir de rien
Le business de la Réserve Fédérale est de prêter  une masse monétaire électronique dont elle a le monopole de la production en demandant à ses clients (banques centrales, banques privées, gouvernement fédéral) de lui verser des intérêts.

Quiz : Avec quelle devise ses clients vont-ils payer les intérêts si la Réserve s'arrête de produire des billets ?

Quiz 2 :Si quelqu'un dont le monopole commercial est de produire des vêtements et qu'il vous prête 100 vêtements à condition de lui rendre 5 vêtements/mois, combien de vêtements vous reste-il au bout de 20 mois ?

Réponse valable pour les 2 Quiz : 

Aucune, 
il faut en réemprunter 
si vous ne voulez pas être à poil !!!


C'est fou comme les gens comprennent mieux comment fonctionne le commerce de vêtements plutôt que le commerce de billets de Monopoly...

Maintenant que vous avez compris et que vous en savez plus que le dernier prix Nobel d'économie, vous pouvez le crier à tout le monde en sortant dans la rue... Occupy World l'a déjà compris....

Problème : 
Si la demande de prêt disparaît, la création monétaire s'arrête, les intérêts bancaires assèchent les liquidités et l'économie réelle se paralyse (récession). 

Sauf s'il y a une nouvelle injection de liquidités sans contrepartie (Quantitative Easing)  mais la devise se dévalue car elle est plus abondante : c'est l'inflation...

Malgré tout, si cette supercherie fonctionne, la valeur affichée sur vos billets de banque sera capable de vous acheter quelque-chose. Mais la quantité de devises nécessaires devra être supérieure.

Comme toute imprimerie, si les commandes de ramettes baissent, la production diminue et cette structure devrait disparaitre si aucun client ne souhaite acheter son papier. 

La particularité de la FED est que même si la demande de prêts de masse monétaire disparaît à 100%, elle continue à prospérer sans être inquiétée. Elle continue à encaisser les revenus versés par ses clients (intérêts sur les prêts de devises antérieurs). 

En revanche, si elle arrête "d'imprimer" des devises, elle assèche l'économie réelle des liquidités nécessaires à ses débiteurs pour payer les intérêts qu'elle perçoit.

Ce fait démentiel se rapproche plus d'un jeu de Monopoly en mode "triche" plutôt que de la création de richesse utile à l'Humanité...

Pour jouer à la Réserve Fédérale, rien de plus simple :
1- Faîtes-vous pousser la barbe,

2- Avec un complice, invitez plusieurs amis à jouer une partie de Monopoly,

2- Faîtes 300 photocopies très fidèles des plus gros billets que vous avez trouvé dans la boîte originale

3- Distribuez seulement les billets originaux avant de commencer

4- Prêtez tous vos billets à votre complice et demandez-lui de vous verser 1 billet à chaque tour.


5- Constatez le résultat en fin de partie : tous les joueurs sont ruinés sauf vous et votre complice (vous avez tous les billets + toutes les rues + toutes les maisons vertes et rouges).

6- Vos amis ne veulent plus jouer avec des tricheurs de Monopoly.


Avec cette méthode, vous êtes certain de gagner à tous les coups, essayez....

La différence avec le monde réel, c'est que tout le monde sait à qui la Réserve Fédérale fourni ses billets et tout le monde trouve cela normal...


Arrêt de la photocopieuse de la FED = déflation

La déflation, qu'est ce que c'est ?

C'est le résultat d'un manque de liquidités en circulation.

Elle se manifeste par une baisse généralisée des prix et des salaires lorsqu'une quantité de devise en circulation diminue. 

Bonne nouvelle, non ?


Réponse : Les États et les particuliers observent une baisse des prix mais aussi des salaires tout en conservant le niveau de remboursement de la dette avant la déflation. Les débiteurs de la FED deviennent de moins en moins solvables et mettent en péril le système.

Et c'est cela que combat Ben Bernanke et toutes les banques centrales du monde : la méchante déflation !


Plus la déflation est importante, plus l'injection doit être importante.


Sur ce graphique du site de la BCE, cela se traduit comme ceci : l'inflation est négative.

Or, le contrat de la BCE est de maintenir une inflation proche des 2% (hausse des prix suffisante pour qu'elle soit acceptée par la population et qu'elle permette à la BCE d'avoir ses comptes en équilibre).

Depuis 1992, nous voyons une baisse constante de l'inflation. Puis en 1999, la BCE injecte dans le démarreur de l'Europe une masse de liquidités en euros pour éviter la déflation et soutenir le système bancaire.



L'inflation semble être contenue dans une moyenne de 2% jusqu'en 2007.

Puis, la crise de 2008 oblige les banques à compenser leurs pertes et soutenir l'économie réelle. Les banques ont donc lâché les vannes pour nourrir l'économie et favoriser la croissance. La masse monétaire injectée en 1999 s'est retrouvée subitement en circulation dans l'économie réelle avec un pic d'inflation à 4%.

Puis, la masse monétaire en circulation se fait consumer par les intérêts d'emprunt pour financer la croissance des entreprises et les financements privés (consommation, immobilier, etc...) et le risque de déflation refait son apparition.

La BCE doit intervenir pour remettre de l'eau au moulin.

 Elle met à disposition une quantité illimitée de liquidités, dont 600 milliards d'euro au 20 février 2009 pour enrayer la tendance déflationniste. Mais lorsque l'on prête une masse importante de devises, la quantité d'intérêts dûs explosent.

Et c'est ce que nous voyons sur le graphique avec la chute de l'inflation en 2009 jusqu'à la déflation (inflation négative).


Une injection massive est donc ordonnée (mise à disposition massive pour les banques) et nous devrions retrouver cette gigantesque masse dans l'économie réelle d'ici peu de temps suite aux risques de faillites bancaires et des entreprises.

Un principe naturel et physique : plus le point d'équilibre est éloigné, plus la remise en équilibre est brutale.

1999 : l'inflation tombe à 0,7% et l'injection massive dope l'inflation à 4% avec la crise de 2008 quand les liquidités sont mises en circulation.
2009 : l'inflation tombe -0,7% et l'injection encore plus massive dopera t-il l'inflation à 20% quand les liquidités seront mises en circulation (???)
Il faut donc injecter suffisamment de devises dans le système bancaire pour contrebalancer cette tendance déflationniste provoquée par l'usure bancaire (intérêts).

Mais lorsque une masse sur-abondante de devises se retrouve en circulation, un effet pervers apparaît :
une inflation hors de contrôle (chute incontrôlable de la valeur des devises appelée aussi hyper-inflation).

Dès cet instant, il est déjà trop tard. Il n'est plus possible de faire marche-arrière. L'hyper-inflation ravage l'économie réelle et torpille la pouvoir d'achat à chaque seconde.

Une devise est donc condamnée à subir l'inflation (dévaluation monétaire) pour ne pas faire sauter les banques centrales. 

Malheureusement, si aucune nouvelle devise n'est mise en circulation jusqu'au point critique de la faillite du système, tout s'effondre.

Une injection massive de liquidités de la FED (QE3) est donc I-N-E-V-I-T-A-B-L-E et devra être actée d'ici quelques semaines, voire quelques jours. 

Si elle ne le fait pas, tout le système bancaire mondial s'arrête en quelques heures.
 

La valeur imaginaire d'une devise destinée à disparaître
Le pouvoir d'achat d'une devise naît et meurt comme tout être organique dont ses capacités intellectuelles et physiques diminuent inexorablement au fil du temps.

Aucune création monétaire de l'homme n'a survécu à ce jour depuis l'Antiquité. 

Seuls l'or et l'argent sont des monnaies capables de stocker de la valeur depuis 2'500 ans.

Il y a 0% de chance pour que l'euro ou une quelconque devise sans contre-valeur tangible ne survive à cette règle. 

Aucune chance. Nada, Niente, Nothing, Rien... 
Pas une seule petite chance


Bienvenue dans le monde imaginaire qui vous fait croire que l'épargne liquide est un stock de valeur.

Une monnaie est censée donner le pouvoir à son propriétaire de stocker sa valeur et de l'utiliser plus tard pour un but particulier (immobilier, épargne retraite, dépenses imprévues, etc...). 

En réalité la valeur de votre stock de devises (Livret A, épargne retraite, comptes sur livret, etc...) est  une unité de mesure en mouvement perpétuel (devise = currency (courant en anglais)) et la dévaluation par l'expansion monétaire est le seul moyen de contrer la méchante déflation.

Depuis 40 ans, la plupart des gens se sont habitués à croire que leur argent gagné aujourd'hui achètera moins de choses demain. Ils on raison mais peu d'initiés connaissent comment sortir de ce piège.




Des personnes bien informées ont profité de cela de manière exponentielle en refusant ce décret invisible des banques centrales : une monnaie-papier perd son pouvoir d'achat dans le temps.

Ces personnes sont des gens comme vous et moi qui ont enrichi de plusieurs millions leur famille pour des siècles avec simplement 1,5 once d'or en 1929... alors que d'autres n'avaient même pas réussi à maintenir leur pouvoir d'achat avec leur équivalence en devises-papier.

Le dollar était pourtant convertible en or à cette époque...

Si vous lisez l'anglais, ayez ce livre de Mike Maloney dans votre bibliothèque. Si vous ne lisez pas l'anglais et  que vous connaissez quelqu'un qui peut le faire à votre place, prêtez-lui ce livre et demandez-lui de vous en expliquer la teneur.

Il vous offrira, à vous et votre ami, 100 fois plus de chance de sortir vainqueur de la "Parfaite Tempête" qui s'annonce et décrite au chapitre 9 et de profiter d'un formidable transfert de richesse...

Comment suivre l'effondrement monétaire en temps réel ?
Pour cela, il suffit d'aller sur cette page. 

Dans la case "US Total Debt" (dette totale des Etats-Unis), le chiffre diminue chaque seconde. ce qui pourrait être une bonne nouvelle. Cela correspond à un désendettement du pays.

En revanche, la case "Money Creation" diminue également, ce qui est l'effondrement monétaire en temps réel. Et ce chiffre diminue depuis 2010 et semble s'accélérer.

L'ironie du système est que la case "US Total Interest" monte et s'accélère également. Ce qui a pour effet de creuser le déficit public américain.

En résumé, la quantité de devises en circulation disparait au profit les intérêts versés à la Réserve Fédérale jusqu'à la prochaine injection massive de devises, s'il y en a une...

Ces intérêts ajoutés aux dépenses pour le système social et de santé en progression dynamitent le pays de l'intérieur. A moins que la Réserve Fédérale ne soit mise en faillite...

Obama se retrouvera tôt ou tard avec les yeux du monde rivés vers lui et des bouches qui lui disent "Eh, mec, pourquoi tu relèves le plafond de ta dette, t'as déjà plus les moyens de payer les intérêts..." et vous connaissez la suite...

samedi 15 octobre 2011

Pourquoi la valeur du dollar est proche du ZERO ?

9 commentaires:
Gardez vos yeux rivés sur ce qui se passe aux Etats-Unis. Le vrai problème est de ce côté de l'Altantique et comme je vous le précisais dans l'un de mes précédents articles, les problèmes européens ne sont que la partie immergée de la bulle-iceberg monétaire mondiale. C'est comme si l'équilibre USA/Europe était représenté par une balance à plateau (Europe à droite et USA à gauche) et que la Grèce était la plume posée sur le côté droit. En enlevant cette plume, le déséquilibre s'opère et tout s'effondre. 

Voici mon analyse du jour qui ne va pas faire plaisir à Mr Obama.

La bulle monétaire générée par la dette créée à partir de rien qui rembourse des dettes qui remboursent des dettes sans jamais créer une seule richesse en contrepartie, a gonflé de manière exponentielle depuis 1 an et demi.

En Juin 2010, la dette officielle des USA était de 13'000 milliards de dollars environ et a augmenté en moyenne de 0,72% / mois jusqu'en Août 2011 à 14'300 milliards de dollars : la limite autorisée par le Congrès avant le défaut de paiement.

Le relèvement du plafond de la dette de 2'100 milliards en Août dernier permet au gouvernement US de creuser sa capacité d'emprunt jusqu'à 16'394 milliards de dollars.


Où en sommes-nous aujourd'hui ?
D'après le compteur de la mort financière américaine que vous trouverez ici, les USA sont à 14'800 milliards de dollars de découvert à l'heure où j'écris ces lignes.



Soit un accroissement du découvert autorisé de 1,8%/mois depuis Août 2011 au lieu du 0,72%/mois en 2010...

Ce taux d'accroissement a donc augmenté de 150% entre Juin 2010 et Octobre 2011.

En résumé, ce taux d'accroissement de la dette monte de 9,3% par mois avec une tendance exponentielle...

Question du jour : 
Combien de temps reste-t-il aux USA pour se retrouver en défaut de paiement sans relever une nouvelle fois son découvert autorisé ?
Réponse : Les USA seront en défaut de paiement avant Mars 2012.

Explications :
Hausse du taux d'accroissement de la dette en Novembre 2011 => 1,8 + 9,3% = 1,96%
Hausse du taux d'accroissement de la dette en Décembre 2011 => 1,96 + 9,3% = 2,14%
Hausse du taux d'accroissement de la dette en Janvier 2012 => 2,14 + 9,3% = 2,55%
Hausse du taux d'accroissement de la dette en Février 2012 => 2,55 + 9,3% = 2,78%
Hausse du taux d'accroissement de la dette en Mars 2012 => 2,78 + 9,3% = 3,03 %

Soit :
Résultat Novembre 2011       =>  14'830 + 1,96% = 15'120 milliards 
Résultat Décembre 2011      =>   15'120 + 2,14% = 15'444 milliards
Résultat Janvier 2012           =>    15'444 + 2,55% = 15'838 milliards
Résultat Février 2012          =>    15'838 + 2,78% = 16'278 milliards
Résultat Mars 2012       =>  16'278 + 3,03% = 16'777 milliards ("Allo, Mr Obama, bonjour, c'est la banque de Chine à l'appareil, nous vous informons que vous avez dépassé votre découvert autorisé...")
 
Évidemment, ce mode de calcul suppose que les USA seront capable de stabiliser le taux d'accroissement de leur dette à 9,3%. Ce qui ne devrait pas être le cas si Ousama Ben Bernanke continue à distribuer ses billets de Monopoly à 0% aux banques américaines...


662'000 $ = 7'571 $ ???!!!

Avec un endettement par famille de 662'000 dollars (dette fédérale incluse) et une épargne moyenne de 7'581 dollars par foyer, les USA seront bientôt confrontés à une impossibilité mathématique...

Par ailleurs, le dollar n'étant plus convertible en or depuis 1971, sa valeur est donc basée sur la puissance économique du pays.

S'il suffit de regarder le bilan Actif/Passif d'une entreprise pour déterminer sa valeur réelle.

Et si la dette annuelle  de cette entreprise est égale à 100% de sa production annuelle, la valeur ajoutée de cette entreprise est donc de 0 puisqu'elle ne produit aucun bénéfice.

Avec cette approche, que se passe-t-il si nous regardons les USA comme une entreprise.


Quelle est la valeur ajoutée du dollar américain ?
Réponse : Si le chiffre entre la dette et la production est proche du 100%, la valeur ajoutée de sa devise serait proche de 0.

Pour découvrir à combien la dette américaine se chiffre face à sa production, il suffit donc de chercher le pourcentage dans la case "Gross Debt To GDP Ratio" sur cette page en cliquant ici...

Rappelez-vous, plus le chiffre est proche du 100%, plus la valeur ajoutée du dollar est nulle.

Beaucoup d'entre vous ont déjà trouvé la réponse et vous avez choisi de vous débarrasser de vos 74 milliards de bons du Trésor américain depuis ces 6 dernières semaines après avoir vu ce chiffre...

Il vous suffit d'inscrire la réponse exacte dans les commentaires pour nos lecteurs...

vendredi 14 octobre 2011

Appel communautaire de Gold-up au gouvernement américain

5 commentaires:
Nous profitons du blog Gold-up pour informer le peuple mondial sur la situation inquiétante aux États-Unis.
Le peuple américain, comme les peuples partout ailleurs, veulent être en mesure de contribuer et d'avoir un rôle à jouer dans les décisions qui organisent leurs vies.


Les dirigeants doivent répondre à leurs aspirations et se doivent de participer à la construction d'un avenir meilleur pour tous. Il leur faut voir le service public comme un  partenaire et non comme une menace.
Ces dernières semaines, de nombreux manifestants américains sont descendus dans les rues à travers le pays pour obtenir des droits universels de la part de leur gouvernement qui en est responsable et ne répondant pas à leurs aspirations économiques et politiques.


Au lieu de cela, il impose sa poigne de fer.


La liberté d'expression ou de se réunir ainsi que la liberté de la presse sont les piliers d'une société libre et accueillante.


Le gouvernement américain a la responsabilité d'arrêter les auteurs de ces attaques contre la population.


Le peuple américain n'a rien fait de plus que de pratiquer ses droits universels.


Nous en appelons au gouvernement américain de se soumettre à ses obligations internationales en respectant les droits de son propre peuple.


Nous réclamons la libération immédiate de ceux qui se sont fait arrêtés.


Nous avons totalement confiance que l'histoire sera du côté de ceux qui veulent la justice.


Nous tenons comme responsable le gouvernement américain d'avoir, encore une fois, utilisé les forces de l'ordre en usant la violence afin d'empêcher la libre expression des idées de son peuple.


Au lieu de respecter les droits de son peuple, Barack Obama emprunte la voie de la répression brutale.


De nombreux civils innocents sont en prison et parfois frappés.


Une campagne d'intimidation et de répression a commencé et nous demandons que les droits universels soient respectés dans les plus brefs délais afin de ne pas faire sombrer ce pays dans le chaos.

Nous demandons solennellement au gouvernement américain de reprendre le contrôle total de sa devise actuellement gérée par une entreprise privée appelée Réserve Fédérale dont les actionnaires en tirent un profit personnel et mettent en péril l'équilibre social et économique de nombreux États à travers l'Europe et le reste du monde.
Nous regardons l'histoire se construire sous nos yeux.
Une étape de transformation est en marche car le peuple américain demande le changement.
Ils se sont déplacés en grand nombre, tout âges confondus et de choix de vies diverses et ce sont les jeunes qui se montrent au-devant.


Votre génération veut qu'on les écoute.
Au nom du peuple mondial.
Pour "signer" cet appel, il vous suffit d'inscrire dans les commentaires ci-dessous "Je signe" et faîtes passer cet article aux personnes de votre choix, à celles qui méritent d'être informées, à celles qui méritent de se réveiller...

Avant de signer, regardez la vidéo ci-dessous...

Merci à vous tous(tes) !



Vidéo : L'escroquerie des banques centrales

2 commentaires:
Peut-être avez-vous déjà vu cette vidéo ? Elle nous explique comment fonctionnent les banques centrales et la Réserve Fédérale. Le monopole de la création de devises exige le paiement d'une dette avec intérêt. 

Quand une banque centrale produit 1 $ et que l'intérêt est de 1 $, comment allez-vous trouver le 2ème dollar pour payer votre dette ?

Réponse : En contractant une nouvelle dette...

Découvrez ici le montage de cette escroquerie (Durée de la vidéo : 14 minutes)



Alerte info : Plusieurs institutions mondiales se débarrassent massivement de leurs Bons du Trésor américain

Aucun commentaire:
Ousama Ben Bernanke doit vraiment se faire des cheveux blancs. Durant ce week-end, 56 milliards de dollars en Bons du Trésor américains ont été vendus à la FED par des institutions d'origine inconnue. Ce qui signifie que certaines personnes ou pays se sont débarrassés de leur papier "made in USA" en les considérant comme des actifs toxiques.


74 milliards de Bons du Trésor vendus à la FED en 6 semaines : le plus haut niveau de l'histoire !
Le 12 octobre, 17,7 milliards de dollars ont été échangé à la demande des vendeurs.

Quelqu'un, quelque part, est très mécontent du papier américain et comprend que la chaîne de Ponzi planétaire sera bientôt exposée au grand jour.

La graphique exprimé en semaines ci-dessous, vous montre (courbe noire)  la quantité de dette américaine détenue par des institutions étrangères hors USA.

Nous remarquons une baisse significative de cette courbe. Nous remarquons également qu'une masse importante de Bons du Trésor ont été restitué (en rouge). Ce qui ne s'est jamais vu depuis la création de la Réserve Fédérale.


Voici un autre graphique plus explicite sur les flux enregistrés ces 6 dernières semaines :



Le statut bancale de réserve mondiale du billet vert commence à refaire surface, précisément, comme beaucoup l'ont mis en garde.

D'ici quelques temps, la Chine devrait suivre le mouvement en se délestant à son tour et la FED S.A. se retrouvera à faire tourner son imprimerie comme jamais depuis sa création en décembre 1913 pour honorer ses achats en monnaie de singe !

La manipulation des cours de l'or et l'argent ne pourra plus tenir très longtemps...

jeudi 13 octobre 2011

Alerte info : Le cours boursier de la 1ère banque italienne UniCredit suspendue

Aucun commentaire:
Ne sentez-vous rien venir ?...

Après l'abaissement de la note de crédit de 2 crans  par Moody's (pyromane financier américain) de UniCredit, les conséquences interviennent 8 jours plus tard.

La chute du domino de la 1ère banque européenne Dexia et l'aggravation du problème des dettes souveraines semble entraîner un deuxième mastodonte dans l'effondrement du système monétaire européen: la 1ère banque italienne !


Unicredit a été suspendue pour excès de volatilité avec une baisse de -7,83%.

"Unicredit est une bonne compagnie", d'après les traders des banques françaises, ajoutant que "les perspectives pour les valeurs financières ne sont pas positifs."

Un autre trader note que Unicredit a participé au rebond des marchés boursiers après des semaines de pertes.

Un autre trader explique aussi les préoccupations sur la nécessité d'augmentation de capital, selon les estimations de l'analyste, au niveau européen pour les banques. 

Affaire à suivre...

A qui le tour ?


Vous pouvez encore télécharger gratuitement
16 Secrets pour Survivre à l'Hyperinflation (PDF)
1- Comprendre les dangers réels qui menacent notre système économique
2- Avoir les 16 bons réflexes qui feront toute la différence
3- Savoir communiquer cette situation à votre famille, amis et contacts
(Vos coordonnées sont en sécurité, et je déteste les spams autant que vous)

Continuez votre lecture :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...